ACEFU💉

✔ Guide ✔ Santé ✔ Bien-être

Comment prévenir et traiter les contractures, ces blessures que tout le monde peut subir

Nous sommes tous passés par là. La contraction est une raideur ou une contraction musculaire permanente, involontaire et durable. Ce sont les fameux « nÅ“uds » à l’arrière dont se plaignent tant de gens. Ces problèmes, cet état de rigidité en certains points du dos, sont petits (ou grands) contractures générés par une charge inappropriée, un effort intense, un stress, un mauvais positionnement ou simplement un matelas inconfortable.

Comme son nom l’indique, la contracture implique un état de contraction musculaire et il est persistant. Le muscle ne se détend pas et reste gonflé et dur, de sorte qu’un renflement est ressenti dans cette zone. D’accord, ce n’est pas grave, mais la blessure peut être très gênante, surtout lorsqu’on effectue certains mouvements, gestes ou activités quotidiennes qui impliquent la mobilisation du muscle touché.

Les contractures cervicales

Dans le cas des contractures cervicales, qui sont si fréquentes, la douleur musculaire peut s’étendre des épaules à la région dorsale, et même aux bras et aux jambes. En lien avec cela, les fameuses crampes, douleurs soudaines et immobilisantes, peuvent également apparaître.

Les contractures sont une blessure très courante. La raison est simple : ils ne sont pas le résultat d’un impact, ni ne répondent à la pratique sportive. De plus, ils sont plus souvent le fait de personnes sédentaires que de sportifs. Nous y sommes tous exposés et les causes sont variées.

La contraction peut se produire lors de l’exercice ou de l’exécution d’un mouvement qui peut être courant, mais que nous effectuons à froid et sans que le muscle y soit préparé. Elle peut également apparaître après un exercice physique, en raison d’une fatigue excessive, ou si le muscle subit un coup. Le stress est un autre allié des contractures et des surcharges. Une personne stressée est en tension permanente, également musclée.

Une autre cause très courante est la mauvaise posture. On estime que neuf contractures sur dix sont dues à de mauvaises habitudes posturales récurrentes. En conséquence d’une mauvaise posture, le muscle supporte une charge plus importante qu’il ne le devrait et la circulation sanguine est insuffisante. Le muscle reçoit moins d’oxygène, ce qui entraîne un durcissement de la zone affectée, avec une réduction de la mobilité et l’apparition de douleurs localisées.

Par exemple : une mauvaise position devant l’ordinateur signifie que certains muscles dorsaux ou lombaires sont surchargés, et finalement surchargés. Cela peut également générer un cercle vicieux, car lorsque le corps est confronté à une posture incorrecte, il cherche à la compenser, ce qui peut à son tour provoquer de nouvelles contractures.

Mais la liste des activités quotidiennes pour lesquelles de nombreuses personnes adoptent des postures incorrectes et des surcharges potentielles est longue : beaucoup portent un sac à dos sur une seule épaule, ce qui déséquilibre la charge sur le cou et la colonne vertébrale ; d’autres tiennent leur téléphone portable entre leur épaule et leur cou pour garder les mains libres ; il y a aussi ceux qui utilisent leur ordinateur portable ou leur tablette dans une position inappropriée.

L’observation des positions que nous adoptons peut nous aider à nous rendre compte que nous chargeons incorrectement, et donc à éviter la surcharge. L’hygiène posturale a souvent été ignorée, mais il est essentiel d’éviter les contractures et les surcharges. C’est pourquoi on lui accorde de plus en plus d’importance, même dans les plans de prévention des risques professionnels. Un bon physiothérapeute ou un préparateur physique pourra également vous indiquer les lignes directrices à suivre pour éviter une mauvaise posture.

La prévention est le meilleur traitement des contractures

Vous pouvez faire beaucoup d’étirements, mais en plus d’observer votre posture et de la corriger si elle est incorrecte, il peut être très utile de faire des étirements tous les quelques mois, si vous travaillez en position assise. De même, la meilleure recette pour éviter les contractures liées à la pratique du sport consiste à bien échauffer les muscles qui vont être sollicités avant de commencer et à se refroidir à la fin.

Si vous souffrez déjà d’une contracture, nous devons supposer qu’elle vous accompagnera pendant une semaine ou deux. Cependant, ne vous inquiétez pas, il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour la soulager et accélérer sa guérison. Par exemple, un massage par un thérapeute spécialisé permettra de constater une amélioration rapide et un soulagement presque immédiat. Le physiothérapeute est le spécialiste qui peut le mieux soulager la douleur d’une surcharge. Il est important de garder à l’esprit que leur fonction n’est pas seulement palliative ou curative. Ils sont également là pour prévenir et peuvent vous aider à améliorer votre hygiène posturale afin d’éviter de futures blessures.

L’application de chaleur sur le muscle touché est une autre bonne recette. La chaleur peut provenir de coussins chauffants, de feux rouges, de sacs d’eau ou de toute autre source. La marche développée par des entreprises telles que HHP est une méthode basée sur des principes biophysiques utilisés depuis des décennies pour soulager la douleur, et qui combine le traitement par vibrations mécaniques contrôlées avec l’application de chaleur infrarouge locale.

Nous avons déjà mentionné que les personnes sédentaires sont plus sujettes aux surcharges et aux contractures, car elles ont un tonus musculaire moins bon et leurs muscles sont moins préparés à assimiler les chocs ou les chutes. Voilà pourquoi, le sport est une autre bonne mesure tant que la contractualisation n’a pas encore eu lieu. Si vous avez déjà une contracture, vous devez cesser l’activité physique pour éviter qu’elle ne dégénère en une blessure plus grave. Et si vous le pouvez, reposez-vous.

Avatar

Julien

Revenir en haut de page